Collection de millesimes Bandol du domaine de la Vivonne

Bandol Millésimes

La Vivonne, l'une des plus belle caves de Millésimes de l'appelation Bandol.

Bandol
aoc rouge 2007 : Prix des Vinalies au Concours National 2009

Bandol aoc rouge 2006 : Cité dans le Guide Hachette 2009 ** « Ce 2006 exprime des senteurs de cuir, de sous-bois, de vanille et d’amande grillée. Fraîche, puissante, structurée, la bouche révèle des saveurs de fruits noirs et d’épices qu’elle exprime longuement en finale. Un vrai Bandol de garde » Guide des Vins de Provence 2009 : « rouge grenat à reflets bleutés, Nez délicat, frais, mûr et gourmand. Bouche :attaque vive, très aromatique, équilibrée, sur la fraise. De la Puissance, une structure massive et rustique qui affiche un très beau potentiel de garde, Une jolie réussite. »

Bandol aoc rouge 2005 : Guide Gilbert et Gaillard « Robe grenat soutenu. Nez épanoui de fruits mûrs (cassis, pruneau) sur fond épicé. Bouche à la typicité méditerranéenne, à la fois puissante et souple. Les tanins sont fondus, les arômes s’expriment pleinement. Classique et bien fait » Garde : 16 à 18 ans.

Bandol aoc rouge 2004 : Guide La Revue du Vin de France, "Les Meilleurs Vins à petits prix 2008" « Un beau Mourvèdre charnu et frais en bouche qui marque sa signature dans une fin de bouche fine, vivante, sans sécheresse. Son terroir marneux a su réguler le stress du millésime. Une grande bouteille, de classe internationale. »  Médaille d’Or au Concours de La Foire d’exposition des vins du Var et de Provence à Brignoles.

Bandol aoc rouge 2003 : Guide Gilbert & Gaillard 2007 « Robe grenat soutenu. Nez encore austère, fruits noirs, dense, poivre à l’aération. Attaque puissante, souple, évolution plus linéaire un peu ferme. Un millésime très puissant. » Garde : 16 à 18 ans. Nez: Cannelle, truffe, épices. Bouche: tannique, ample.

Bandol aoc rouge 2001 : Bottin Gourmand des vins : « Vin Label Qualité Culture et Goût ». Guide HACHETTE 2004 : «Les restanques du vieux Castellet se prêtent merveilleusement à la culture du mourvèdre. Ce cépage constitue 100 % de cette cuvée encore jeune, aux senteurs de cassis, de groseille et de menthe. C’est un vin structuré, puissant mais friand, dont on apprécie l’équilibre […] ». Cité **** par la Revue du Vin de France, Mars 2004 : « […] matière trapue, au fruité bondissant, au grain puissant et enrobé qui nourrit une bouche énergique. Grande garde prévisible […] ». Guide Fleurus des Vins 2005 : « «Robe grenat. Nez intense aux notes fruitées et balsamique. Bouche dévoilant un caractère très mûr, réglissé et soyeux sur une structure étirée et élégante. Finale serrée et ferme dotée de tanins de velours. Bouteille encore jeune, mais procurant déjà beaucoup de plaisir, révélant parfaitement le style du domaine, fin plutôt que puissant. Prix d’excellence au Concours des Vinalies 2005.

Bandol aoc rouge 2000 : Magazine Vins et Vignobles. Le nez dévoile la fraîcheur et un côté animal[…]. Souple et agréable en bouche grâce à son beau fruité, il n’est pas dénué de complexité pour autant.

Bandol aoc rouge 1999 : "Découverte et connaissance des vins" dégustation du 25 janvier 2002, cercle d’œnophiles. «  Vin d’une belle densité et d’une robe grenat, brillante, limpide, avec de belles jambes. Nez agréable et expressif d’épices et de fruits noirs. En bouche l’attaque est très franche. Les tanins sont nobles et assez élégants. Ce vin a de la matière. Sa rétro olfaction est marquée par les fruits noirs. Vin d’une belle persistance et de perception finale minérale. Vin élégant, d’une belle structure, pouvant attendre. »

Bandol aoc rouge 1998 : Guide Hachette 2001 : « Le bouquet complexe mérite attention car il s’accorde à la bouche savoureuse […].Une belle bouteille à garder cinq ans dans sa cave » 

Bandol aoc rouge 1997 : Guide hachette 2000 : a sélectionné et étoilé le Bandol rouge 1997*. Ce Bandol 100% Mourvèdre a déjà beaucoup de carrure : des tanins puissants et fins, un bouquet fruité et épicé sur sa réserve. En phase d’élevage, il devrait évoluer et montrer une personnalité intéressante.

Bandol aoc rouge 1995 : Guide hachette 1999 : a sélectionné et étoilé le Bandol rouge 1995*. C’est déjà la cinquième génération qui est aux commandes de cette exploitation, fondée à l’aube du XXe siècle. Le Bandol rouge 95 du domaine présente un bouquet aux notes fruitées (mûre, cassis), des tanins boisés et puissants, c’est un vin viril qui s’assouplira avec 4 ou 5 ans de garde.

Bandol aoc rouge 1994 : Le guide hachette 1996  a sélectionné le Bandol rosé 1994. Les reflets orangers, puis les arômes de pêche et d’abricot font place à une bouche équilibrée dans son ensemble, où s’expriment les fruits secs (amandes), mêlées à des notes d’agrumes.

Bandol aoc rouge 1993 : www.les1001vins.com (Bruno Scavo, coup de cœur) : Mourvèdre. « robe soutenue, pourpre grenat brillante. Nez profond, intense et envoûtant, qui exhibe la vendange de bonne maturité avec des senteurs de garrigues, laurier, une note iodé, des fruits presque confits, framboise, mûre. Bouche dense et construite, large, volume ample, à la structure soyeuse et satiné qui allie chair et fraîcheur à des tanins fermes et serrés. Mâche solide sans rusticité, rétro longue. Grand vin taillé pour la garde, 10 ans sans problème. Carafer 3 heures pour les impatients. Température : 15° / 17° : entrecôte au poivre, plats typés respectant les notes de fruit et d'épices, plus tard sur gibiers et truffes. » La Revue du Vin de France : « le rouge 1993 se montre particulièrement charmeur, avec son très joli nez de mure rehaussé par de la vanille, son attaque souple qui masque des tanins bien présents et un bon volume en bouche. »
La Revue du Vin de France - (dossier dégustation) :  « il y a décidément beaucoup de matière dans ce Bandol 1993. Très fruitée, très mûre, très riche, très longue, évoluant vers l'élégance, cette matière révèle un vin en cours de maturation, agréable mais que l'on peut encore attendre. »

Bandol aoc rouge 1988 : Le guide hachette 1994a sélectionné le Bandol rouge 1988 : « la Vivonne est l'un des fleurons du vignoble du Castellet, ce vieux village médiéval aux ruelles toutes imprégnées de nostalgie. Les vins sont à l'image du terroir, rudes mais aussi chaleureux quand on sait les apprivoiser. Voici un 88 bien jeune malgré son âge, puissant et ample, mais encore bien anguleux et qui demande à s'arrondir. »

Bandol aoc rouge 1986 : Gault Millau « avant-première » Les Bandol rouges 86 au banc d’essai : Bandol la Vivonne : 16/20. Une robe belle, très brillante, un nez aromatique, puissant, persistant, d’une belle richesse avec des notes épicées, et bien type ( réglisse, cassis, pain grillé). Beaucoup de finesse, d’équilibre et d’élégance en bouche avec les mêmes arômes et le comportement d’un vin arrivé à maturité.

Bandol aoc rouge 1982 : Guide hachette 1990 : a sélectionné et étoilé le Bandol rouge 1982*. Mourvèdre 80 % et grenache de 15 ans. C’est un vin mûr comme le désigne sa couleur ambrée, son odeur d’amande grillée avec le poivre caractéristique de Bandol, son tanin vigoureux.

Acheter dans notre boutique en ligne